mercredi 31 mai 2017

rebetiko



XII

Je mangeais une banane sur la dune aux Outrages. Seul. 
J’avais pris mon paratonnerre préhistorique, trouvé
dans un surplus de l’Est.
C’était un temps où j’avais encore le regain nécessaire
pour me mouvoir en période de ponte.
Sur ma carapace on inscrit maintenant des graffitis.


***
Guillaume Decourt 
Le Cargo de Rébétika
LansKine, 2017
(56 pages, 12 € [p. 22])


Aucun commentaire: