lundi 15 octobre 2012

records battus



16 août

En sautant en parachute d’un ballon stratosphérique gonflé à l’hélium à 31 200 mètres d’altitude, au-dessus de Tularosa (Nouveau-Mexique, É.-U.), Joseph W. Kittinger, revêtu d’une combinaison pressurisée et équipé d’une multitude d’appareils de mesure, capitaine de l’US Air Force, associé aux Aerospace Medical Research Laboratories de Dayton (Ohio) pour le projet Excelsior, établit d’un coup quatre records mondiaux :
— la plus haute ascension en ballon,
— le saut en parachute le plus haut,
— la plus longue chute libre (84 700 pieds [25 815 m] en 4 minutes et demie — il ouvre son parachute à 5 300 mètres au-dessus du sol et atterrit 13 minutes et 40 secondes après son jump),
— la plus grande vitesse atteinte par un être humain dans l’atmosphère (pointe de vitesse de 988 km/h).

Joseph Kittinger — surnommé « l’homme d’acier » —, affirmera avoir franchi le mur du son lors de ce saut.

Même si le fait n’est pas formellement établi, les différentes mesures effectuées sont supérieures à mach 0,9.

2 commentaires:

L.D. a dit…

Toutes ces choses merveilleuses arrivées en 1960 ont occulté ma naissance (non moins merveilleuse...)
Tant pis, j'aurai au moins découvert un chouette blog.

Aki a dit…

Une énorme émotion esthétique : la larme à l'oeil
instantanément ! Joie étrange...