jeudi 4 septembre 2008

le quart d’heure d’érudition


On ne dit pas Javelliser mais J’ai lu.
On ne dit pas L’électronique mais L’électricien fait l’amour.
On ne dit pas La maîtresse d’école mais L’institutrice prend l'avion.
On ne dit pas Immaculé mais Je me suis fait mettre.
On ne dit pas Richelieu mais Sympa la baraque.
On ne dit pas Une Calabraise mais Une qui a le feu au cul.
On ne dit pas C’est l’Amazone mais C’est la banlieue où j’habite.
On ne dit pas Consentant mais Moule pas fraîche.
On ne dit pas Jerrican mais J’ me bidonne.
On ne dit pas Montenegro mais Après vous, monsieur l’Ambassadeur.
On ne dit pas Consensuel mais Génitalement attirante.
On ne dit pas Le Petit Poucet mais Le gosse était constipé.
On ne dit pas Mon amiral mais Mon copain rouspète.
On ne dit pas Un enfoiré mais Une année de perdue.
On ne dit pas Potager mais Vieux copain.
On ne dit pas Concentrique mais Idiot émasculé.
On ne dit pas Un balcon mais Une soirée nulle.
On ne dit pas Il habite à l’île Maurice mais Maurice habite près de Roubaix.
On ne dit pas Passer à l’heure d’été mais Venir pour le goûter.
On ne dit pas N’importe quoi mais Que porte le nain ?
On ne dit pas Le Gospel mais L’enfant a eu un coup de soleil.
On ne dit pas La bonne paella mais La femme de ménage est en vacances.
On ne dit pas Il est népalais mais C’est un beau bébé.

3 commentaires:

Paul a dit…

On ne dit pas un tabouret mais une alcoolique peu attirante.

Monsieuye Am Lepiq a dit…

Laissez-moi, mon très cher ami Paul — qui me stressa naguère quelques lauriers —, vous poser une petite question d'ordre taxinomique : doit-on considérer qu'un rhinocéros soit aussi parfois un guéridon ?

pascal a dit…

on ne dit pas un Barbeau, mais un café sympa...