samedi 20 juin 2009

Barbotage



Publication du Centre de Recherches Périphériscopiques, Oleyres, Bureau des Contrelettres du Service des Contremarques de l’Office des Divers, 1985, 2 pages enveloppées dans du papier journal d’un célèbre hebdomadaire satirique paraissant le mercredi, avec un bouton-canard sur la couverture et une surprise à l’intérieur. Titré à 180 ex. num. [celui-ci, n° 081].

Une lettre recommandée — authentique — pour se plaindre des débordements d’une mare aux canards.

« Nous avons constaté, que le bassin destiné aux ébats de vos bêtes était rempli jusqu’au ras bord, et qu’ainsi dans leurs ébats l’eau coulait tout autour, et descendait vers l’angle nord-ouest où une gouille avait dû se former, et que par conséquent, pour qu’elle s’écoule, vous vous êtes permis de faire une ouverture en direction de la propriété de ma femme qui se trouve être en pente, ce qui peut avec le temps provoquer un glissement de terrain. »

3 commentaires:

Verveine a dit…

Dans Littré, à la définition du mot "canard" :

1) Oiseau palmipède, vivant à l'état sauvage et domestique [ou un peu des deux à la fois], recherché pour sa chair

Monsieuye Am Lepiq a dit…

« Rechairché pour sa chère », dites-vous

— vous êtes encore loin de me calmer.

Marizybill a dit…

Alors je me contenterai de vous palmer