vendredi 24 juillet 2020

patte de velours


Frans Masereel

la Ville

dimanche 19 juillet 2020

[...]




« Dans les bars de matelots, les dominos qui frappent le marbre ont un autre son, avec une fréquence lente, discontinue. Comme si on ne jouait pas, ou comme si les hommes jouaient en dormant, et que les pièces barbotaient sur le marbre au lieu de le frapper. Un bistrot comme un tunnel, parfumé de marc et sombre. Quatre clients à une table, plus loin un autre qui feuillette un journal, une jeune aux magnifiques yeux verts qui annonce des catastrophes depuis l’écran du téléviseur, et derrière le comptoir un vieux à casquette de marin et tablier essuie des verres. Trois heures de l’après-midi, environ. »

Juan Marsé
(8 janvier 1933, Barcelone - 19 juillet 2020, Barcelone
Chansons d’amour au Lolita’s Club
(traduit de l’espagnol par Jean-Marie Saint-Lu)
Christian Bourgois, 2006 (p. 30-31)

(photo de couverture : Antoine D’Agata)

samedi 18 juillet 2020

principe de délicatesse

Edward Koren
Le fou parle, n° 10 (juin-juillet 1979), p. 14

dimanche 5 juillet 2020

vendredi 3 juillet 2020

e X perience

jimi hendri X
par / by
philippe jaffeu X
Pages
éditions Plaine page, coll. « Calepins »
60 pages (de « Ska » à « Flamenco »), Barjols, juin 2020, 10 €

lundi 29 juin 2020

. .


un bracelet 
qu’un ou une
une je crois
jeune styliste
lui a passé à la cheville
lors d’une étreinte adolescente

écorce est-ce le mot
ou ocellements de lumière
ou de larmes
platane là d’un bond, lumière crue tango, un bal immobile, ce neutre de deuil
un grand système à aimer

il est de l’essence du platane de dormir debout contre une femme tirée au sort par toutes les femmes pour être représentées dans son sommeil, tout comme il est de l’essence du sommeil d’aspirer au partage entre les dormeuses dont les racines se confondent, tandis qu’il est de l’essence des racines de valser, in sheer
bobolinkness

sable
pour être ratissé anonymement
un je ratisse le sable de sang argenté au pied du ciel
cette musique
absorbe l’arbre moi

[…]


Dominique Fourcade
« platane commence par »
magdaléniennement
P.O.L, 2020
(p. 55-56)



vendredi 26 juin 2020

Kosmos






— Alors vous voyez, mon jeune ami, nous commençons à être d’accord. C’est simple. L’homme… aime… quoi ? Il aime. Il aimouille. Il aimouille berg.
— Berg.
— Quoi ?
— Berg !
— Comment ça ?
— Berg.
— Assez ! Assez ! Non…
— Berg !
— Ha-ha-ha-ha, c’est vous qui m’avez bembergué ; vous êtes un pince-sans-rire et un malin ! Qui aurait imaginé ? Vous êtes un berg-bergueur. Bergusberg ! En avant ! Carrément ! Allons-y ! Allons-y-berg !
J’observais la terre — à nouveau l’observation de la terre, avec ses herbes… avec ses mottes… Des milliards !
— Lécher !
— Quoi ?
— Lécher, je dis, léchouilleberg… ou bien cracher !
— Que dites-vous ? Que dites-vous ?! criai-je. 
— Cracher du bemberg dans le bergus !

(1965 ; traduit du polonais par Georges Sédir, Denoël, 1966 ; premier dépôt légal dans la collection « Folio », n° 400, juin 1973)


samedi 20 juin 2020

.


« Vous qui me lisez en ce moment, voulez-vous vous rendre compte de la quantité de lois que nous ignorons, dites-vous ceci : toutes les formes des nuages sont rigoureuses. Pas un atome ne se déplace au hasard. Tout flotte algébriquement. »

Victor Hugo, Les Fleurs
(soit sept chapitres, numérotés de III à IX, écartés par Hugo en 1862 du manuscrit des Misérables)
édition présentée et annotée par Henri Scepi
(« Folio 2 € », février 2020, n° 6779, p. 82)



jeudi 18 juin 2020

sépia


Libération, « Livres », jeudi 19 octobre 1989, p. 21

mardi 9 juin 2020

vendredi 5 juin 2020

poser un lapin


Guy Bourdin (1956) 

mercredi 3 juin 2020

une observation



Après que A As Anything, écrit en « mots anglés », fut publié — le premier titre édité chez Nous — en 2010, et alors que nous étions « sous Sarko »,

Apparut alors cet épiphénomène, décliné en titre et sous toutes ses facettes et variantes : La  France a perdu son triple A.

(Il s’AgissAit d’une rétrogrAdAtion d’une Agence de notAtion économique.)

— Je venais pourtant de le lui rendre.

(Mais, comme on le dit en langage de boxe ou de judo : nous ne luttions pas dans la même catégorie…)

dimanche 31 mai 2020

distanciation sociale


Maître Eckhart

ou

un mètre d’écart ? 

origine (15 ?)


*

Et je peux vous dire que vous vous mettez le doigt dans l’œil... euh... si j’ose dire.

LES LETTRES EXISTENT TOUJOURS !

(M. Barthélemy, p. 7, 3e case — 1977)

_____

« Les Aventures de Philémon », tome 1 : Le Naufragé du « A » [1972]

*

j’ai quinze (?) ans


samedi 30 mai 2020

origine (12 ?)


J’ai douze [?] ans.


La montagne, couverte d’une jungle épaisse, semblable à un tapis de caoutchouc mousse, glissa sous le ventre brillant du vieux Mitchell. Derrière l’avion, les constructions blanches de Tamini n’étaient déjà plus qu’une agglomération de cubes minuscule à laquelle un grouillement humain conférait une vie de fourmilière.

(incipit)

« Les Aventures de Bob Morane », n° 1 [1953].

mercredi 27 mai 2020

entre, pars en thèse


(je ne sais trop d’où vous tenez cette information
selon laquelle je subirais, j’aurais subi, cette impression
d’être coincé

— quasi enterré —

entre deux parenthèses

— de toutes les façons

je m’en suis)

                                                            extrait

mardi 26 mai 2020

John Updike

(1932-2009)


(Libération, jeudi 23 mai 1996 [publicité])


« Je pourrais écrire des pubs pour les déodorants ou des étiquettes pour les bouteilles de ketchup, s'il le fallait. Le miracle qui consiste à transformer des idées en pensées, et des pensées en mots, et de donner vie aux mots par le métal et l'encre d'imprimerie ne perd jamais de sa force pour moi. »

[citation de J.U. sur sa fiche Wikipedia France]

*   *   *

N.B. : Je ne l’ai jamais lu. J’ai toujours aimé rencontrer sa bouille. Il semble avoir écrit un nombre considérable de (t/l)i(t/v)res. Commencer par un « Rabbit » ?…

lundi 25 mai 2020

lundi 18 mai 2020

le Roi Soleil


Brassaï (1950)

Graffiti [1960]



samedi 16 mai 2020

G rare


Dans l'ancienne Egypte, Osiris régnait sur le royaume des morts. Au Jugement dernier, dans l’un des plateaux de la balance, le mort déposait son cœur, dans l'autre Anubis posait la plume de la Vérité. Thot le scribe inscrivait le résultat. Si le cœur était aussi léger que la plume, Osiris prononçait la parole qui ressuscite : « Passe, tu es pur. »

Florence Delay
Dit Nerval
Gallimard, « L’un et l’autre »
1999, p. 103



jeudi 14 mai 2020

l’écriture selon... (7)


Au diable vauvert

traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Romain Monnery

(2017, 336 p.)

*

cette forme d’écriture, la poésie, mieux vaut la pratiquer avec modération. Je suis content de pouvoir picoler, m’embrouiller avec des femmes et travailler un peu en prose histoire de faire redescendre la pression. Parfois je tombe sur des interviews d’écrivains qui parlent de leurs méthodes de travail et j’ai l’impression que ces gens poncent des meubles. Je suppose que c’est la conséquence d’avoir trop étudié et trop peu vécu.

lettre à William Packard, 13 octobre 1972

lundi 11 mai 2020

deux jets




Félicien Rops
La Douche (1878)



Pierre Jamet
(auberge de jeunesse de Villeneuve-sur-Auvers, 1937)
[de dos : Dina Vierny]

dimanche 3 mai 2020

« des parties de détail(s) »


Avec quelle jubilation contenue Jean-Jacques Pauvert, citant les Mémoires secrets (au 30 avril 1770) de Bachaumont — lesquels décrivent la Beauvoisin, fille que Sade entraîna en son château de La Coste en juin-juillet 1765, deux ans exactement après son mariage avec Renée-Pélagie de Montreuil, faisant peut-être passer en Vaucluse celle-là pour celle-ci, soit sa maîtresse pour sa femme —, avec quelle satisfaction introduit-il un discret appel de note après la citation, manière de faire comme en passant une leçon de français dix-huitiémiste, mettre par là même le holà à certaines lectures par trop automatiques :

« Mademoiselle Beauvoisin, courtisane d’une jolie figure, et qui avait des parties de détail, mais sans taille, courte et ramassée, avait été obligée, pour cette raison, de quitter l’Opéra, dont elle avait été danseuse 2. »

Appel qui attire cette note pauvertienne, sèche, de bas de page (122) : 

2. « Des parties de détail », c’est-à-dire jolie par certains traits, si on ne regardait pas l’ensemble, et non, comme le croit [Gilbert] Lely, parce qu’elle faisait « des passes, outre des liaisons régulières » (!)

__________________________

N.B. : « … des parties de détails », dans le texte de ces Mémoires (libr. de Firmin Didot frères, 1846), et, aussi, puisqu’il est question de détail(s) et de (tour de) taille : « par cette raison ».



Sade vivant

(1 216 pages, Le Tripode, 2013)



mardi 28 avril 2020

emploi du temps

10 h : je lis
midi : je lis
14 h : je lis
16 h : je lis
18 h : je lis
20 h : je lis
22 h : je lis
minuit : je lis

2 h : au lit !


(démarqué de l’un des Cent quarante signes, Alain Veinstein, Grasset, 2013, p. 162)

dimanche 26 avril 2020

l’Ecriture selon... (5)


2015
Fata Morgana, 40 p.
dessins de Michel Potage

Excusez-moi du tour tout à fait personnel, donc limité, de cet exposé, mais je ne prétends pas
faire une étude exhaustive de l’écriture ; c’est ainsi que je ne dirai rien de l’écriture automatique :
je ne l’ai jamais pratiquée.

vendredi 24 avril 2020

ou... ou bien


Raymond Federman
Quitte ou double
(id.)
[p. : 11 < 11.1]

système D


Raymond Federman
Quitte ou double
traduit de l’anglais (U.S.) par Eric Giraud
al dante / léo scheer
2004, 286 p.
[p. 70]

—————

exergue :

Ce qui est dit n’est jamais dit puisqu’on peut le dire autrement.
Robert Pinget
[p. 9]


jeudi 23 avril 2020

Il ne faut pas confondre


Jim Morrison (Doors, 1943-1971) avec George Harrison (Beatles)

ni George Harrison (1943-2001) avec Jim Harrison (1937-2016)




Libération (jeudi 22 mai 2003, photo Jérôme Brézillon)

mercredi 22 avril 2020

— Qui ?



Il y a quelques années, un quotidien que vous avez reconnu à sa typo consacrait un long article à un écrivain non inconnu, avec ce titre :


— De qui s’agissait-il ?


N.B. : je ne doute pas qu’un modeste geek puisse en retrouver aisément la source — et la solution —, mais spontanément ? en faisant appel à votre fantaisie ? vos libres associations ? votre sagacité ? votre rêverie ? — pour vous, qui est-ce ?…

(degré de difficulté : 2,5/5)


dimanche 19 avril 2020

... les Lilliputiens



« Je ne m’étendrai pas ici sur leurs connaissances, qui sont très variées, dans ce pays de vieille et florissante culture, mais leur écriture est très particulière : ils n’écrivent ni de droite à gauche comme les Arabes, ni de gauche à droite comme les Européens, ni de haut en bas comme les Chinois, ni de bas en haut comme les Cascagiens, mais en oblique, d’un coin à l’autre de la feuille, comme les grandes dames en Angleterre.

« Ils enterrent leurs morts la tête en bas, parce qu’ils croient qu’ils vont tous ressusciter dans onze mille lunes ; à ce moment-là, la terre, qu’ils conçoivent comme une grande plaque, se retournera sur l’autre face et les morts se retrouveront de la sorte debout sur leurs pieds, au jour de la résurrection. Les esprits éclairés reconnaissent l’absurdité de cette doctrine, mais l’usage subsiste, pour ne pas rompre avec une tradition populaire. »

Jonathan Swift
Voyages de Gulliver
« Voyage à Lilliput », chap. VI
(« Bibliothèque de la Pléiade », n° 180, p. 67-68)

mercredi 15 avril 2020

en berne

Markus Raetz
(1941, Berne - 2020, Berne)


Raymond Rousssel, « Impressions d’Afrique » (1980)


Deux visages (feuilles d’eucalyptus, épingles) [1981]


mardi 14 avril 2020

l’Ecriture selon... (4)


2013
Zones Sensibles, 184 p. (9 illustr.)
traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Jérôme Hansen

Fermez brièvement les yeux et imaginez leurs intérieurs : les salles d’attente, les couloirs, les portes et les bureaux dans lesquels des employés sont occupés à écrire, copier, calculer ou rêvasser ; notes, formulaires, dossiers, registres débordant des tiroirs, des étagères et des classeurs. 
Ce livre traite de la paperasse et de ses contradictions. (p. 9)

lundi 13 avril 2020

l’Ecriture selon... (3)


2010
Fayard, 154 p. (jaquette)

Je vais parler maintenant de l’événement qui n’advient jamais.

Il arrive que l’écriture naisse d'un humain, lettres et syllabes, qu’un alphabet naisse sous nos yeux.


dimanche 12 avril 2020

l’Ecriture selon... (2)


1980
Gallimard, « Blanche », 224 p.

♦︎ Il ne croit pas au désastre, on ne peut y croire, que l’on vive ou que l'on meure.
Nulle foi qui soit à sa mesure, et en même temps une sorte de désintérêt, désintéressé
du désastre. Nuit, nuit blanche – ainsi le désastre, cette nuit à laquelle l’obscurité manque,
sans que la lumière l’éclaire.

(fragment 2, p. 8)

samedi 11 avril 2020

l'Ecriture selon... (1)


1972 [1953]
Points/Seuil (n° 35), 192 p.

Hébert ne commençait jamais un numéro du Père Duchêne
sans y mettre quelques « foutre » et quelques « bougre ».



1978
Christian Bourgois, coll. « TXT », 146 p. (couv. à rabats)
(4e de couv. signée Denis Roche)

« — Le bonhomme qui disposerait un microphone dans ma chambrette
pour surprendre mes dits ou bruits privés ferait une bonne affaire :
je ne me retiens pas en public. — »

(Louis Scutenaire, Fantomas, 73-76)


vendredi 10 avril 2020

mercredi 8 avril 2020

cryptonymes


Lorsque je découvre, parmi les dernières anagrammes qu’a publiées Jacques Perry-Salkow, 


le parfait 

FRANCE CONFINÉE
ENFER, CONFIANCE

le stupéfiant 

CHAUVE-SOURIS
SOUCHE À VIRUS

et le subtil

BOÎTE DE PANDORE
PARODIE DE BONTÉ



il me vient des idées métaphysiques, ésotériques, mystiques, spiritualistes et quasi inquiétantes — une espèce de malaise…

jeudi 2 avril 2020

La Peste écarlate


Jack London (1912)




traduit de l’anglais par Paul Gruyer et Louis Postif

Editions G. Crès et Cie (1924)

(excipit)

mardi 31 mars 2020

en relief



(série « À table avec le Caravage »)

dimanche 29 mars 2020

papyrornithologie

Cocotologie se compose du mot français cocotte, « petit oiseau en papier », et du mot grec logie, de logos, « discours ». En français, la cocotte appartient au langage des enfants ; au sens propre et direct, le mot s’applique à la volaille et, par extension, à tous les oiseaux ; au sens métaphorique, il s’applique aux cocottes en papier et aux filles de joie. Ici, je devrai développer une comparaison entre les filles de joie et les cocottes, fragiles par nature les unes et les autres.


Observez la perfection avec laquelle la cocotte pose ses pieds à terre et se tient debout ; remarquez qu’elle entretient le moins de contact possible avec le sol et ne le touche que sur les trois points nécessaires pour se maintenir en équilibre stable ; dites-moi s’il ne s’agit pas là d’une nouvelle et mirifique perfection de son être, une perfection qui l’élève au-dessus de tant de plantigrades humains qui ont besoin de toucher le sol autant qu’ils le peuvent couvrir. La cocotte est un être tripode, et la cocotte parfaite, la cocotte archétype ou idéale, ne devra toucher le sol que sur trois points géométriques, trois points purs, déterminants, d’un plan rigoureux. 


Chez le mâle parfait (comme le montre la fig. 4), la pomme d’Adam forme une protubérance triangulaire dont l’extrémité se situe aux trois quarts de la ligne qui va de la pointe du pied à celle du bec. De cette pointe, une autre ligne va jusqu’à la moitié du cou. En revanche, chez la femelle parfaite (fig. 3) apparaît une gorge trapézoïdale dont l’angle libre, également situé aux trois quarts de la ligne susnommée, trace une ligne vers le sommet de la tête. On voit donc que chez le mâle, c’est le cou qui commande la pomme d’Adam, tandis que chez la femelle c’est le sommet de la tête qui commande la gorge d’Eve. Je laisse aux mystiques et aux humoristes − qui ne sont qu’un − le soin de passer au crible, ordonner, perquisitionner et réquisitionner ce symbolisme. Le sérieux notoire de la recherche scientifique ne me permet pas de me laisser distraire par cela.


Il va sans dire qu’aucun être studieux ne se contentera de méditer sur ces figures, il doit prendre un papier, le plier et faire, comme dans un séminaire ou un laboratoire de recherche scientifique, sa propre expérience, car le pire pour la science serait d’être réduite à un exercice de mémoire ou de littérature.


———————

Miguel de Unanumo (1864-1936), Apuntes para un tratado de cocotología

La Cocotologie. Notes pour un traité, traduit de l’espagnol par Emma H. Clouard, Ed. Self, 1946
Traité de cocotologie, trad. Sylvie Coudel, présenté par Fernando Arrabal, Ed. de Paris, 1994



mardi 24 mars 2020

Janus bifrons


Erik Dietman
(1937, Suède - 2002, France)

lundi 23 mars 2020

cAnArdAges


Un Jardin Ecosystème (FB)


Nicolas Portnoi / Paris Match


signé Didier Deux-Coins