lundi 29 septembre 2008

Trio

première image, première planche, l'Épatant, 4 juin 1908
Louis Forton


_ _ _ _ _ _ _ _ _

[…]

Ribouldingue est « sérieux comme un gorille qui boulotte une puce » (page 69), ce qui ne l’empêche pas de se boyauter « tel un chapeau-claque qui aurait des coliques hépatiques » (page 141). S’il le faut, il « aubade » un adversaire « comme il aurait traité une langouste atteinte de la varicelle » (page 64).

Croquignol adresse un signal à ses compères en modulant un léger sifflement, « le sifflement du boa qui apprend à jouer du cor » (page 62). Devant la réprobation des ministres limogés, il reste « flegmatique comme un hérisson » (page 262).

Filochard s’enfuit « avec la précipitation d’un zèbre qui va rater son train » (page 95).

Croquignol et Ribouldingue se tire-bouchonnent « comme des anguilles atteintes de coliques de plomb » (page 251).

[…]

Thieri Foulc, Provéditeur-Éditeur Général
« Les Pieds-Stylés », in Viridis Candela, le Correspondancier du Collège de ’Pataphysique, 8e série, n° 5, 15 septembre 2008 (vulg.), page 18.

samedi 27 septembre 2008

Duo


Dieulefit (département : Drôme), dimanche dernier (deux décembre), deux diplomates danois dînaient, devisant des dernières dispositions, débattant Denis Diderot…

Damien, désirant de délectables desserts, demanda doctement des divorcés, des dattes, des douceurs diverses.

Désiré — discrètement — dit : « Demain, digérerons, dormirons. »

(39)

jeudi 18 septembre 2008

en langue



André Martel
La Djingine du Théophélès

(& les Corps de Dames
de Jean Dubuffet)

Cheval d’attaque
Achevé d’imprimer le 30 septembre 1975 par Pierre-Jean Balbo à Joinville-le-Pont
in-8° carré br. [non paginé, 72 p.]

mercredi 17 septembre 2008

Ce choc ! Cette castagne !



Caraïbes. Cap’tain’ Crochet, cruel commandant criminel («cimeterre, cinq colts», cit.), charge, canarde, caviarde (combat) contre ce chétif canot (cette coque) contenant ces cinq courageux corsaires : Childerick, Cédrick, Cyril, Chriss, Charlerick.

(34)

dimanche 14 septembre 2008

« Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. »


(dessin : J. J. Grandville [1803-1847])


La pêche à l’homme.
La paix. Shalom.

La pêche et vous.
La paix chez moi.

lundi 8 septembre 2008

la cruche


« Grâce à cet U qui s’ouvre en son milieu, cruche est plus creux que creux et l’est à sa façon. »

Francis Ponge, « La cruche » (1947).

jeudi 4 septembre 2008

le quart d’heure d’érudition


On ne dit pas Javelliser mais J’ai lu.
On ne dit pas L’électronique mais L’électricien fait l’amour.
On ne dit pas La maîtresse d’école mais L’institutrice prend l'avion.
On ne dit pas Immaculé mais Je me suis fait mettre.
On ne dit pas Richelieu mais Sympa la baraque.
On ne dit pas Une Calabraise mais Une qui a le feu au cul.
On ne dit pas C’est l’Amazone mais C’est la banlieue où j’habite.
On ne dit pas Consentant mais Moule pas fraîche.
On ne dit pas Jerrican mais J’ me bidonne.
On ne dit pas Montenegro mais Après vous, monsieur l’Ambassadeur.
On ne dit pas Consensuel mais Génitalement attirante.
On ne dit pas Le Petit Poucet mais Le gosse était constipé.
On ne dit pas Mon amiral mais Mon copain rouspète.
On ne dit pas Un enfoiré mais Une année de perdue.
On ne dit pas Potager mais Vieux copain.
On ne dit pas Concentrique mais Idiot émasculé.
On ne dit pas Un balcon mais Une soirée nulle.
On ne dit pas Il habite à l’île Maurice mais Maurice habite près de Roubaix.
On ne dit pas Passer à l’heure d’été mais Venir pour le goûter.
On ne dit pas N’importe quoi mais Que porte le nain ?
On ne dit pas Le Gospel mais L’enfant a eu un coup de soleil.
On ne dit pas La bonne paella mais La femme de ménage est en vacances.
On ne dit pas Il est népalais mais C’est un beau bébé.

lundi 1 septembre 2008

Voir — toujours — plus haut

(dessin : Chaval [1915-1968])