dimanche 30 mars 2008

[alabarbote] (9)



« Le premier qui eut de la laine fut l’aîné. Comme aussi il était couvert de crin, il était craint. On craint encore celui qui est fortement poilu, le gaillard à poil. La venue de la barbe déplut : ai barbe, ébarbe. On commença donc par s’ébarber. À ce moment on était encore dans les eaux : j’ai barbe ôté, j’ai barboté. »

Jean-Pierre Brisset, la Grande Nouvelle [É.O. 1900].
La Véritable Création de l’Homme. La Résurrection des morts. Tous les mystères expliqués

1 commentaire:

Chris a dit…

Jolies phrases et jeux de mots...

http://jeuxdecritsintimes.blogspot.com/

Chris